Natalya : un conte de fées

un scénario de Julien Decoin et Philippe Martinez (Projet en développement)

Russie, 1859. Le théâtre Mariinsk de Saint Pétersbourg va rouvrir prochainement. Le Tsar Alexandre II de Russie voit en ce lieu l’opportunité de promouvoir ses réformes libérales auprès de la noblesse peu réceptive notamment à l’abolition du servage. C’est ainsi qu’il convie l’exigeant et réputé metteur en scène parisien Pierre Saint George et son jeune chorégraphe anglais James Burton pour leur confier la création d’un Opéra-ballet symbolisant l’abolition de l’esclavage.

A peine arrivée, Pierre Saint George se replonge dans la nostalgie de ses premières œuvres théâtrales montées en Russie aux côtés de la talentueuse actrice Katarina Vassilevna Bolchakova. Quant à lui, le fougueux James Burton trouve son inspiration dans une vie de Bohème et de plaisirs à travers les charmes de Saint Pétersbourg. Seulement la découverte des réalités politiques et sociales de la Russie le heurte. Burton plonge petit à petit dans le sein de cette société russe bouillonnante … jusqu’à sa rencontre foudroyante avec Natalia.

Jeune femme dotée d’une voix extraordinaire et d’une grâce peu commune, liée à la destinée paysanne de sa famille, Natalia est asservie depuis l’enfance auprès du très puissant noble de la cour impériale, le conte Malevsky. Malgré ses multiples tentatives d’évasion, le conte ne veut se séparer d’elle trop conscient de la valeur de son bien. Otage de sa condition, Natalia voit en Burton une possibilité de trouver ce qu’elle recherche désespérément : sa liberté. Aveuglé par l’incandescence de sa voix et sa beauté vénusienne, le chorégraphe tente de convaincre Saint George que l’Opéra qu’il prépare ne pourra atteindre de vérité esthétique qu’avec une distribution populaire dont la jeune servante Natalia en est le symbole le plus éblouissant.

Alors Burton fait le choix du cœur et commet l’impensable au péril de sa vie, impliquant Saint George dans en lutte contre Malevsky qui se fait la voie de toute la Noblesse, sans pouvoir compter sur l’appui du Tsar, impuissant politiquement. L’Opéra est compromis, leurs vies sont en danger. La liberté semble impossible … Contre toute attente Natalia devient en quelques mois le symbole de la lutte paysanne pour l’abolition de l’esclavage …. Un grand film musical et romantique.